Neg’Marrons

« La Monnaie », « Lève-toi, bats toi », « Le Bilan », « Tout le monde debout » … Que la fête commence ! Jacky et Ben-j qui forment les Neg’ Marrons, ont écrit une partie de l’Histoire du hip-hop et du reggae français tout en emmenant leur musique au-delà des frontières établies.

En plus de leur carrière d’artistes : 4 albums, membres du collectif Secteur Ä (Doc Gyneco, Passi, Stomy Bugsy, Ärsenik…) , le binôme créa aussi le fameux label Première Classe. Dénicheur de talents (PC1, PC2, Pit Baccardi, Tandem, etc…) projets cumulant de multiples disques d’or et plus d’un million de disques vendus.

La vie artistique des 2 compères ne s’arrête pas qu’au studio, puisque le live fait partie intégrante de leur ADN musical, sillonnant, via leurs multiples concerts, les 4 coins de France mais aussi les continents pour partager leur musique.
Sur les scènes de la musique dite urbaine, Jacky et Ben-j ont toujours eu une place particulière et à part entière. Jamais suiveur, le groupe a su au fil de leurs albums tracer leur route et emmener un public aussi bien Hip-Hop, Reggae, caribéen et de plus en plus large au fil de leurs projets.
LE NOUVEL ALBUM « VALEUR SÛRE »
Après trois années de studio, Neg’ Marrons sont de retour avec un nouvel album de 13 titres « Valeur Sûre », co-produit par Dawala (fondateur de Wati B).
Ce nouvel opus est un condensé de ce qui a fait le succès et la force de Neg’ Marrons durant leur vingt ans de carrière ; un savant mélange de reggae et de rap, des textes fédérateurs, amusants mais aussi engagés et très clairvoyants.
L’album oscille entre sonorités digitales très actuelles (« Fonce », « Le Monde Bouge », « Fais Tourner ») et riddims reggae plus acoustiques (« Valeur Sûre », « Président », « Destinée », « Madiba »). Ils y évoquent toujours leurs thèmes de prédilection, leur vision de notre société en mouvement (« Monnaie 2.0 », « Le Monde Bouge »), parfois critique (« Président »), leur passion pour la musique (« Fast Food Music », « Ma playlist »), leur joie de vivre communicative (« J’aime trop la life », « J’arrive comme je suis », « Fonce ») et évidemment les femmes, dans le titre du même nom.
Les artistes invités sur l’album reflètent la fidélité et l’ouverture aux autres sonorités de Neg’ Marrons ; avec leur amis de longue date Passi et Dry, le chanteur soul jamaïcain Wayne Beckford, la chanteuse sud-africaine Tato et le rookie antillais Purple Star.
Cet album élégant et accessible à toutes les générations prouve qu’il est toujours bienvenu de se reposer sur des valeurs sûres. CAAAL-ME-MENT…!